Weishaupt, l'histoire d'un succès depuis 1952.

Après 1800

Au début du 19ème siècle, Joseph Anton Weishaupt se lance dans la fabrication de soufflets à Schwendi. Le journal "Intelligenz-Blatt du district de Biberach" de 1842 note que Weishaupt fournit "[...] toutes sortes de soufflets destinés à la forge de marteleur, maréchal-ferrant ou armurier et qui sont tous d'excellente facture […] Leur qualité et leur efficacité y est même garantie. En réalité, les soufflets de Weishaupt se recommandent d'eux-mêmes". Et de fait, ils vont très bien se vendre au cours des décennies qui suivent.

1900

Vers 1900, la "Fabrique de soufflets de Schwendi" appartient à Franz Weishaupt senior, le père de Max Weishaupt et de son frère cadet Franz. L'assortiment comprend des installations de soufflerie, également des soufflets pour les orgues d'églises, ainsi que des forges mobiles et des foyers de forge pour les serrureries, les forges et les ateliers de constructions mécaniques et de réparation.

1932

En 1932, en pleine crise économique mondiale, Max Weishaupt, né le 31 octobre 1908 à Schwendi, fonde son entreprise de construction mécanique, la "Max Weishaupt, Maschinenfabrik, Schwendi". "Plus les temps sont durs, plus il faut se battre" : c'est avec cette devise que le créateur de l'entreprise reprend la fabrication des soufflets et forges mobiles.

A partir de 1936, la situation des commandes s'améliore sensiblement. L'atelier se dote d'une annexe qui accueille les bureaux, ce qui libère de la place pour la production.

1938

En 1938, Max Weishaupt épouse Sofie Kiesle, fille d'un coiffeur. Leur premier fils, Siegfried naît l'année suivante. Puis viennent Herbert en 1941 et Maximilian en 1949. La photo du haut date de 1953.

La Seconde Guerre mondiale est surmontée sans dommages par l'atelier. Mais dans les années qui suivent, le gouvernement militaire français ordonne le démantèlement de plusieurs milliers de machines au titre des réparations de guerre dans la région du Wurtemberg-Hohenzollern. Chez Max Weishaupt, ils confisquent un grand tour. Après la grande réforme monétaire du 20 juillet 1948, la situation s'améliore lentement. Grâce au pouvoir d'achat du nouveau Mark allemand, il est à nouveau possible d'acquérir des matières premières nécessaires à la production industrielle. Weishaupt fabrique désormais aussi des moteurs électriques. Une activité qui a débuté dans l'après-guerre avec la réparation de moteurs électriques.

1950

A partir de 1950, Weishaupt fabrique le ventilateur de refroidissement du "Maico Mobil", un scooter qui réalise des ventes spectaculaires. Cette collaboration prendra fin en 1955 et Weishaupt se concentrera alors entièrement à la technique de combustion.

En 1951, une rencontre décisive aura lieu entre Max Weishaupt et le Suisse Jakob Meier. A l'origine, pour Max Weishaupt, il s'agissait surtout de trouver des débouchés pour ses moteurs électriques. Mais les choses vont prendre une toute autre tournure : la République Fédérale d'Allemagne a accordé à Jakob Meier le brevet d'invention d'un brûleur fioul, sous le n° 920976, et J. Meier est à la recherche d'une entreprise allemande pour fabriquer sous licence ce brûleur baptisé "Monarch".

1952

Le contrat de licence du brûleur "Monarch" sera signé le 6 juin par Max Weishaupt et Jakob Meier "au terme de longues et difficiles négociations", écrit Weishaupt. Dorénavant, l'entreprise peut vendre le brûleur dans le monde entier, à l'exception de la Suisse. Le premier brûleur est assemblé sous la direction de Raymond Bärtschi, un spécialiste suisse de la technique des brûleurs. Il conseille l'entreprise sur les questions techniques.

Très vite trop à l'étroit, Max Weishaupt obtient de l'Etat une subvention de 40.000 marks pour agrandir son usine. Pour 5.000 marks, il achète un terrain derrière l'auberge "Zum Hirschen" où se trouve aujourd’hui l'Hôtel de ville de Schwendi et construit un nouvel atelier au n° 2 de la Gutenzellerstraße. Mais à peine terminés, les nouveaux locaux se révèlent déjà trop exigus pour une production en plein essor. Un prospectus publicitaire donne un aperçu du travail de l'atelier.

1953

La première représentation de l'entreprise de Haute-Souabe est confiée à Alois Steimer à Augsbourg. Il est suivi en 1954 par Hans Niclas à Wissen sur la Sieg, puis en 1956 par Hans Bongartz à Lübeck, qui va très vite devenir l'un des plus importants concessionnaires Weishaupt.

1954

L'inventeur du brûleur Monarch, Jakob Meier, décède subitement le 28 janvier. Une disparition qui oblige Max Weishaupt à négocier un nouveau contrat de licence avec sa veuve, qui sera signé le 1er février 1955.


La gamme de produits de l'entreprise se diversifie : ventilateurs électriques à vis (à partir de 214 marks), souffleries d'orgues (à partir de 175 marks), moteurs électriques (à partir de 113 marks) et ventilateurs à haute pression (à partir de 305 marks) côtoient un "brûleur fioul entièrement automatique Monarch" proposé à 2080 marks.

1955

Le réseau de distribution se développe rapidement : un an après la création de la première représentation, 14 autres l'ont déjà rejointe.

L'entreprise est également présente à l’étranger : aux Pays-Bas, où Ton Harmsen (qui deviendra un ami proche de la famille Weishaupt) a fondé la société Monarch Nederland et au Portugal avec la représentation de Rost & Janus de la famille Burmester.

1956

La présence à l'étranger est orchestrée avec professionnalisme : des brochures en anglais et en portugais présentent les avantages des brûleurs fioul Weishaupt dans la langue du pays et permettent aux concessionnaires une argumentation convaincante.

A Friedrichshafen, Raymond Bärtschi représente désormais les produits Weishaupt. Des armoires de commande viennent compléter les brûleurs fioul. Elles facilitent le travail de l'installateur et celui de l'utilisateur : le client peut régler son chauffage de manière confortable et économique.

1957

À l’occasion du 25ème anniversaire de l'entreprise, la société emploie 200 personnes et est déjà la plus grande entreprise industrielle de la vallée de la Rot. La cérémonie d'anniversaire est l'occasion d'inaugurer la nouvelle usine du site de Bruckmähder, avec un nouvel atelier et un grand bâtiment administratif. Le site est aujourd'hui encore le siège de l'entreprise. Soucieux d'entretenir une bonne ambiance de travail au sein de l'entreprise, Max Weishaupt invite son personnel à une excursion dans l'Allgäu.

20 représentations et de nombreux points de service équipés de plus de 100 véhicules SAV assurent l'installation et la maintenance des produits Weishaupt en Allemagne. L'importance que le chef d'entreprise accorde au service ressort d'une lettre qu'il adresse à ses clients et dans laquelle il les prie de "me faire savoir si vous êtes satisfait de l'entretien de votre installation par mes services. Si tel n'est pas le cas, je vous prie de m'en avertir dans les plus brefs délais".

1958

La cour impériale de Téhéran fait appel aux brûleurs Weishaupt, tout comme les ministères anglais de l'aviation et du travail, des navires russes et de nombreux clients nationaux et internationaux. "Les brûleurs fioul Monarch à la conquête de l'Europe" titre le slogan de la publicité du brûleur fioul le plus vendu d'Allemagne. Selon la puissance, il coûte entre 1621 et 5859 marks, armoire de commande comprise.

1959

En ce début d'année, l'entreprise Weishaupt n'est plus une société en nom propre, mais devient une société à responsabilité limitée avec pour raison sociale "Max Weishaupt Schwendi GmbH". En outre, le fondateur de l'entreprise informe ses partenaires commerciaux qu'il prend "sa fidèle compagne, Sofie Weishaupt, comme associée".

Plus de confort grâce à une technique améliorée, c'est ce que promet la pompe de circulation "Cuenod" que Weishaupt fabrique à partir du printemps 1959 sous licence de l'entreprise suisse "Atelier de Charmilles". Auparavant, l'eau chaude ne circulait que par thermosiphon naturel. Désormais, cette tâche est assurée par la nouvelle pompe.

1960

"Un brûleur fioul complet" avec 3000 litres de fioul, c'est le 1er prix d'un jeu-concours lancé par Weishaupt dans le numéro de juillet du magazine allemand "Das Haus". Pour la première fois, la publicité s'adresse directement au client final.

Le nouveau cinéma "Kleine Bühne" est la grande attraction à Schwendi. Il est construit sur l'emplacement d'un ancien atelier de la rue Gutenzellerstraße. Max Weishaupt veut offrir à son personnel et aux habitants de la ville davantage de possibilités de loisirs. La première projection a lieu le 2 septembre avec le film "Les Géants de la forêt" avec Gert Fröbe. 

1961

"Chers responsables des centres de coûts", voici comment débute une lettre de Max Weishaupt à tous les cadres de l'entreprise avec pour objet : l'entreprise a connu une croissance si rapide au cours des dernières années qu’une nouvelle structure de comptabilité d’exploitation est devenue nécessaire. L'objectif est de pouvoir produire rapidement des comptes de résultats mensuels.

Trois ans seulement après sa mise en service, le bâtiment principal doit déjà être agrandi. Weishaupt emploie alors environ 400 personnes. Les activités de commercialisation, de comptabilité et de gestion du personnel ne peuvent être satisfaites qu'avec un effectif en croissance constante.

1962

Les chiffres du 30ème anniversaire de l'entreprise témoignent d'une ascension impressionnante, surtout depuis le début de la fabrication des brûleurs en 1952. En sept ans seulement, le chiffre d'affaires a été multiplié par six pour atteindre les 30 millions de marks en 1961. Les effectifs se montent à 500 personnes. 25% de tous les brûleurs fioul vendus en Allemagne proviennent de Schwendi. Weishaupt est présent dans 13 pays et le nombre d'agences, de concessions et de points de service après-vente en Allemagne est passé à 60. Un titre de presse de la "Deutschen Volksblattes" à l'occasion de ce jubilé ne pouvait être plus pertinent : "De l'atelier à l'entreprise mondiale".

Très tôt, Weishaupt, le pionnier de la technologie, va mettre l'accent sur le traitement des données. Ce sont des machines mécanographiques qui inaugurent la nouvelle ère de l'informatisation. 

1963

Sobriété, simplicité et élégance : le début de la collaboration avec la légendaire Ecole de Design d'Ulm entraîne une entrée en force du graphisme Bauhaus dans le design de l'entreprise. Il en caractérise les produits aujourd'hui encore. Le nouveau stand d'exposition, conçu par Hans Gugelot et Hans Sukopp de l'Ecole de Design d'Ulm et exposé pour la première fois à Francfort, ainsi que le design des brûleurs W1 et WG1, sont les premiers résultats révolutionnaires de cette coopération.

A nouveau combustible, nouveau brûleur : avec le brûleur gaz WG1, Weishaupt entre dans une nouvelle ère. Il est le fruit d'un long travail de recherche et montre la clairvoyance remarquable de Max Weishaupt : il a pressenti très tôt que le gaz naturel allait jouer un rôle important, ce qui lui permet de devancer la plupart des acteurs du marché. 

1964

L'homologation DVGW (Association allemande des spécialistes du gaz et de l'eau) démontre que les nouveaux brûleurs gaz sont techniquement aboutis. Le WG1, un brûleur atmosphérique, est bientôt suivi sur le marché par le WG2, un brûleur gaz à air soufflé. Les contrôles sont assurés par l'organisme de certification TÜV de Bavière.

Une nouvelle génération de brûleurs fioul voit le jour : le W1 représente une avancée remarquable, tant par son design que par sa technologie et sa facilité d'entretien. Une évolution qui constitue aujourd'hui encore l'un des piliers de la gamme de produits Weishaupt. En outre, c'est la première fois qu'un brûleur est équipé d'un connecteur multibroche, un détail qui facilite énormément l'installation et qui en fait un brûleur bien en avance sur son temps.

1965

La forte demande de brûleurs W1 nécessite une augmentation des capacités de production. Une nouvelle construction de 6500 m2 est en cours, ce qui porte à 22000 m2 la surface totale consacrée à la fabrication de brûleurs.

La Foire de Leipzig est le cadre de nombreux entretiens avec des représentants de grandes entreprises du Bloc de l'Est. La grande qualité technique du brûleur W1 et de l'armoire de commande WS1 vaut à Weishaupt une médaille d'or.

1966

Une autre innovation provient de l'atelier Müller-Brockmann : le premier prospectus destiné au client final. La brochure "Weishaupt - Chaleur, Bien-être, Economie" présente la gamme de produits et leurs différentes possibilités d'utilisation.

Une antenne du Centre de recherche et de développement s'installe de septembre à décembre sur le terrain des services municipaux de la ville d'Augsbourg : Schwendi n'étant pas encore raccordé au gaz, les essais qui accompagnent le développement des brûleurs gaz et mixtes grande puissance doivent avoir lieu dans ce laboratoire provisoire pas tout à fait comme les autres.

1967

35 ans ! Les progrès gigantesques de la société Max Weishaupt GmbH se traduisent aussi dans les chiffres. Le chiffre d'affaires global se monte à 69,4 milliards de marks, dont 60 % sont réalisés en Allemagne, les 40 % restants le sont à l'étranger. Les recettes globales ont doublé en l'espace de cinq ans. Le groupe Weishaupt emploie 2690 personnes au total : 872 à l'usine et dans les agences, 317 dans les filiales en France et en Belgique, 1501 dans les représentations et les concessions en Allemagne et à l'étranger. Le réseau de distribution et de service comprend 13 bureaux, 20 concessions exclusives, 35 concessionnaires, 133 concessions locales et 238 points de services.

Les chaufferies urbaines et autres centrales thermiques sont ciblées par le nouveau brûleur U4. Comme tous les brûleurs U, il est capable de vaincre des pressions foyer importantes et est parfaitement adapté à l'équipement des chaudières de grande puissance.

1968

Une baisse des prix de 9,09 % sur tous les produits permet à l'entreprise de compenser la nouvelle TVA de 10 % qui entre en vigueur au 1er janvier. Les prix catalogues restent pratiquement inchangés. 

"Le gaz arrive" : ce titre de la revue économique allemande "Handelsblatts" du 25 octobre montre à quel point Max Weishaupt a vu juste en développant ses nouveaux produits. L'entreprise avait lancé ses premiers brûleurs gaz dès 1962. Le journal parle parle même avec enthousiasme de la "déferlante du gaz naturel". Manifestement, Weishaupt est disposé à surfer sur la vague.

1969

Le 500.000ème brûleur sort des chaînes de production, 17 ans après le lancement de la fabrication du premier Monarch. Un chiffre énorme ! Mais pas en comparaison avec la capacité de production à la fin des années soixante qui s'élève à 100.000 brûleurs par an.

La sécurité avant tout, surtout pour des installations chauffage au gaz. C'est pourquoi, même si la loi ne l'exige pas, tous les brûleurs gaz sont équipés d'électrovannes du plus haut niveau de qualité.

1970

Excellente technique et esthétique : depuis le début de la collaboration avec les designers Hans Gugelot (décédé en 1965) et Hans Sukopp pour le développement de tous les nouveaux produits, la recette est également appliquée à la conception du pupitre de commande WP. Il convainc par ses composants éprouvés et son design clair et sobre.

Dans la nuit de samedi à dimanche, quatre brûleurs gaz WG3 ont été achevés à l'usine. Le dimanche matin, l'installation a commencé à Cologne et était prête à fonctionner le lundi matin dès 5 h à l'arrivée de l'équipe du matin. La flexibilité de l'agence de Cologne a permis à une entreprise abandonnée par un fournisseur de faire passer son installation de séchage du gaz de ville au gaz naturel.

1971

L'Office allemand des Brevets qualifie une innovation issue du Centre de recherche et de développement Weishaupt : il accorde un brevet à la "chambre de combustion à deux déflecteurs" qui équipe les brûleurs gaz et mixtes Weishaupt depuis un an. Ce dispositif assure le mélange optimal des deux combustibles  (gaz et fioul) avec l'air pour obtenir une flamme encore plus stable.

L'église paroissiale de Schwendi reçoit quatre nouvelles cloches, offertes par les familles de Max Weishaupt et ses trois fils. Elles résonneront pour annoncer la nouvelle année 1972. La générosité de Weishaupt (l'église paroissiale en est un exemple) est très diversifiée et se poursuit aujourd'hui encore.

1972

Weishaupt a 40 ans ! C'est l'occasion de se réjouir et cela d'autant plus que l'entreprise est florissante. Le chiffre d’affaires total s’élève à 111,8 millions de marks, dont 70 % sont réalisés en Allemagne et 30 % à l'étranger. L'usine de Schwendi emploie 930 personnes, les agences allemandes 348 et les filiales étrangères 290. En Allemagne, la part de marché des brûleurs Weishaupt est de 25 %.

Huit ans après sa mise sur le marché, le 500.000ème brûleur W sort des chaînes de production. "Aucune raison de se réjouir plus que de raison", note modestement le "Report Weishaupt". À Schwendi, on est habitué à la grande échelle.

1973

Au Brésil, Weishaupt inaugure ses nouveaux locaux en septembre. Deux ans seulement après la création de la filiale brésilienne, les nouveaux bâtiments sont prêts à São Paulo. Le sénateur Max Weishaupt est venu présider la cérémonie d'inauguration.

Après un examen approfondi, la DVGW délivre à l'entreprise le "Certificat de maintenance, conformément à la notice DVGW - G 676". Cela accorde à Weishaupt l'autorisation de réparer et d’entretenir les installations qu’elle livre.

1974

Le brûleur le plus puissant de tous les temps sort des ateliers de production : le WK5. Plus la puissance du brûleur est grande, plus les exigences techniques sont élevées. C'est la raison pour laquelle Weishaupt, qui jouit d'une excellente réputation à la fois sur la fiabilité de la technologie et sur celle du service après-vente, détient une part de marché supérieure à la moyenne. Le WK5 est conçu pour une utilisation industrielle avec un appétit à la mesure de ses performances : 2400 kg de fioul par heure.

La fondation Herbert Weishaupt est créée. Nommé d’après le nom du deuxième fils de Max Weishaupt, la fondation, basée à Ulm, effectue des recherches dans le dépistage et le traitement du diabète, maladie dont Herbert Weishaupt est décédé le 4 février 1973. Le capital initial de la fondation est de 50.000 marks.

1975

Le bilan de la société Max Weishaupt GmbH dépasse pour la première fois la barre des 100 millions de marks.

"Ne laissez pas votre argent partir en fumée !" C'est avec ce message, que l'entreprise s'adresse directement aux utilisateurs finaux. Sept conseils simples et efficaces pour économiser de l'argent tout en ayant bien chaud attirent l'attention du lecteur sur le message central du prospectus : investir dans un brûleur Weishaupt constitue la mesure la plus efficace, aussi bien pour la protection de l'environnement que pour la gestion de son porte-monnaie. 

1976

En Allemagne, une nouvelle agence est ouverte à Kassel.

Taïwan fait désormais partie du vaste réseau de représentations Weishaupt, à la suite du contrat conclu avec la société Singhotex. En Suisse, la représentation HSB à Reinach s'y ajoute également. 

1977

À l'occasion du 45ème anniversaire de l'entreprise, le chiffre d’affaires consolidé du groupe Weishaupt est passé à 177 millions de marks. La part des exportations représentent 36 % de ce total. Le site de Schwendi emploie 925 personnes, les agence allemandes 325 et les filiales étrangères 430, dont la plupart en France et au Brésil.

La flamme bleue est la marque de fabrique du brûleur fioul "Purflam", fabriqué en présérie de 200 pièces. Sa particularité : le fioul et l'air se mélangent littéralement jusqu'à la gazéification et brûlent complètement, à la manière du gaz. C'est ce phénomène qui donne sa couleur particulière à la flamme. Le Purflam est le fruit de plus de dix années de recherche.

1978

Les machines à écrire ont fait leur temps et cèdent la place aux premiers ordinateurs. Une nouvelle ère commence pour la bureautique.

Le nouveau siège de Weishaupt U.K. à Willenhall près de Birmingham est inauguré. Les produits y sont adaptés pour le marché britannique. Un vaste entrepôt garantit une livraison rapide des commandes aux clients par des véhicules SAV parfaitement équipés.

1979

Pour Weishaupt, un environnement propre n'est pas seulement un leitmotiv dans le développement des installations de chauffage, mais aussi pour la production. C'est pourquoi, en avril, une station d'épuration des eaux usées moderne est mise en service à Schwendi. Elle nettoie les eaux usées de manière à ce qu'elles puissent s'écouler sans risque dans les égouts. Auparavant, elles devaient être traitées dans une station d'épuration spéciale à Munich. 

1980

Le "Manager Magazin", l’un des plus grands magazines économiques d'Allemagne, ouvre son numéro d'avril sur un portrait de Siegfried Weishaupt et ce titre : "La crise énergétique ouvre des marchés attractifs". Un numéro presque entièrement consacré aux stratégies développées par les entreprises face aux conséquences du choc pétrolier, et dans ce contexte, Siegfried Weishaupt est un interlocuteur privilégié. La photo de couverture est éloquente : un brûleur industriel projette sa flamme géante dans le ciel nocturne pour donner au portrait de l'entrepreneur un arrière-plan chaleureux et dramatique.

La plus haute précision dans la fabrication a toujours été un principe de base pour Weishaupt. Une nouvelle installation de mesure CNC, à affichage numérique, autorise un contrôle encore plus précis de chacune des pièces, ainsi qu'un enregistrement automatique des résultats. 

1981

La ligne de gicleur réchauffée est l'une des innovations les plus importantes du nouveau brûleur fioul à pulvérisation WL10. En réchauffant le fioul, la nouvelle technique améliore encore les conditions d'allumage lors du démarrage du brûleur. En outre, elle peut être utilisée absolument sans problème sur des chaudières de faible puissance, comme celles des maisons individuelles. En raison de ses excellents résultats de combustion, le brûleur WL10 sera récompensé l'année suivante par le label écologique "Blauer Engel"("Ange bleu"). 

1982

Disparition du sénateur Max Weishaupt. Le 18 août 1982, au terme de ses 74 ans, disparaît celui qui, en 1932, avait commencé sa carrière dans un petit atelier et laisse à la postérité, 50 ans plus tard, une entreprise de rang international. Son poids économique et son profond engagement personnel ont contribué à la prospérité de son village natal, Schwendi. La photo montre Max Weishaupt avec sa femme Sofie dans le jardin de leur villa. L'homme d'affaires était aussi un homme profondément attaché à sa famille.

L'un des plus grands musées techniques du monde, le "Deutsches Museum" de Munich, a choisi des brûleurs Weishaupt pour équiper une installation de démonstration : un brûleur fioul WL2 et un brûleur gaz à air soufflé WG1. Dans la section consacrée au fioul et au gaz naturel, les visiteurs assistent désormais in situ à différentes mesures d'émissions et de combustion.

1983

Le deux millionième brûleur Weishaupt quitte les chaînes de montage au mois d'avril. Il s'agit d'un brûleur à air soufflé WG2. Il est offert au projet "Enfance handicapée" de Wuppertal.

108 jeunes, garçons et filles, accomplissent leur formation professionnelle chez Weishaupt : employés de bureau, commerciaux, dessinateurs industriels, constructeurs, électromécaniciens, électroniciens et outilleurs. Avec un taux de 11 % de son personnel à Schwendi, l'entreprise contribue de manière importante à la formation professionnelle dans la région et occupe une place prépondérante par rapport à une moyenne nationale de tout juste 5 %. 

1984

Une nouvelle classe de brûleurs arrive sur le marché : les brûleurs grande puissance des séries 60 et 70 marquent l'achèvement d'une génération des brûleurs industriels aux caractéristiques de régulation et de combustion remarquables. Les puissances de ces brûleurs gaz, fioul et mixtes vont de 700 à 11000 kW.

Plus de la moitié des employés travaillent depuis plus de 10 ans dans l’entreprise, et 20 % plus de 20 ans. Cela reflète les excellentes conditions de travail, la qualité des postes de travail et la bonne ambiance de travail.

1985

"Un environnement propre grâce au fioul et au gaz", c'est le thème d'un symposium qui se tient à Schwendi le 11 octobre. Le débat réunit un grand nombre d'experts qui discutent du rapport de recherche publié par Weishaupt sur ce sujet. Le document critique le "Troisième rapport du gouvernement fédéral sur la protection contre les immissions" de 1984, qui fait apparaître de manière indifférenciée la pollution de l'environnement par la combustion de fioul et de gaz par les ménages et des petits consommateurs. Les spécialistes Weishaupt présentent des solutions techniques qui peuvent déjà être utilisées pour réduire les émissions. Une brochure de 20 pages contenant des informations et des arguments importants est imprimée à 100.000 exemplaires et sera très remarquée.

En Egypte, la société Delta Modern Service devient concessionnaire Weishaupt. Said Owies, son Directeur, a suivi une session de formation complète à Schwendi.

1986

Les 25 ans de Monarch-France : la première et la plus grande filiale du groupe fête son quart de siècle d'existence. Fondée tout d'abord à Paris, elle a aujourd'hui son siège à Colmar après une escale à Thionville, en Lorraine. Avec un chiffre d'affaires de près de 200 millions de francs, Monarch-France est en 1986 le numéro 1 sur le marché des brûleurs en France. Le réseau compte environ 300 personnes réparties dans 40 agences et bureaux sur toute la France.

La filiale italienne déménage dans son nouveau siège à Saronno.

1987

Pour la première fois, la barre des 300 millions de marks de chiffre d'affaires est franchie : une nouvelle qui tombe à point pour le 55ème anniversaire de la société. Le total du bilan se monte à 178 millions de marks. 983 personnes travaillent à Schwendi, 506 dans les 20 agences allemandes et 613 dans les 10 filiales étrangères. 37 % du chiffre d’affaires sont réalisés à l'exportation, dont deux tiers par les filiales.

Blumberg, près de Donaueschingen, ouvre une autre agence.

1988

La région du lac de Constance dépend désormais de l'agence de Ravensburg après avoir longtemps été du ressort de Raymond Bärtschi, qui avait appris beaucoup de choses en son temps à Max Weishaupt sur la technique des brûleurs. Bärtschi avait renoncé à la direction de la concession pour des raisons de santé et était décédé peu de temps après.

L'aide aux salariés est une tradition chez Weishaupt. Jadis, le fondateur de l’entreprise Max Weishaupt construisait des logements pour son personnel ; en 1988, son fils, Siegfried Weishaupt crée un système de retraite professionnelle offrant des prestations exceptionnelles.

1989

Associée et épouse du fondateur de l'entreprise Max Weishaupt, Sofie Weishaupt décède à l'âge de 81 ans. Compagne fidèle des années décisives de la période de fondation, elle a marqué par la suite le destin de l'entreprise dans de nombreux domaines. Jusqu'au bout, elle a participé activement à son développement.

1990

Quel succès ! À peine arrivée sur le marché, la chaudière  Thermo Unit de Weishaupt rafle toutes mes récompenses : au "Forum Industriel Design de Hanovre" Siegfried Weishaupt reçoit de Birgit Breuel, alors Ministre des finances de Basse-Saxe, le "Prix d'excellence du design". A la Foire de Munich, c'est le "Prix fédéral pour une performance d'innovation exceptionnelle dans l'artisanat" qui est décerné à Weishaupt. Les centres de design de Stuttgart et de Rhénanie-du-Nord-Westphalie récompensent également les chaudières Thermo Unit, tout comme le jury du salon professionnel parisien "Interclima". Mais ce n'est pas seulement l'éloge du nouveau produit qui est réjouissant : avec plus de 10.000 chaudières vendues dès la première année de production, les chiffres de vente le sont également.

Le deux millionième brûleur W quitte la chaîne de fabrication. Un succès exceptionnel, qui est toutefois relaté sobrement dans le magazine d'entreprise "Report Weishaup".

1991

À 6480 mètres d’altitude ! Jamais une oriflamme Weishaupt n'aura flotté aussi haut. Et c'est sans doute aussi la première fois que le fanion d'une entreprise de chauffage parvient à une telle altitude ! Jean Bernhard Gaumin, ingénieur thermicien et alpiniste, brandit la marque Weishaupt devant l'objectif, fixant à tout jamais son ascension victorieuse de l'Ausangate dans les Alpes péruviennes, avec huit compagnons de cordée.

Trois millions de brûleurs ont quitté l'usine de Schwendi depuis 1952. Un nouveau record ! Et ce trois millionième appareil est un brûleur mixte de type WGL30, offert à l'hôpital régional de Löbau, en Saxe.

1992

Le Forum Weishaupt ouvre ses portes. Au mois de mai, le nouveau bâtiment d'exposition et de formation est inauguré en présence de l'architecte new-yorkais Richard Meier qui l'a conçu. Au terme de deux années de construction, le nouvel édifice confère au site de Schwendi un nouveau visage : un style puriste, précis jusqu'au moindre détail. L'un des temps forts de cette cérémonie qui réunit plusieurs centaines d'invités sera le concert donné par le célèbre compositeur contemporain Philipp Glass, grand représentant de la musique minimaliste qui interprète lui-même son oeuvre "Opening".

La gestion de la qualité chez Weishaupt est exemplaire et conforme à la norme ISO 9001/EN 29001. La DQS, société allemande de certification des systèmes d'assurance qualité, qui contrôle tous les processus de travail depuis la réception de la commande jusqu'au service après-vente en atteste. Cette certification confirme que la gestion de la qualité de l'entreprise répond aux normes internationales.

1993

Récompense suprême pour le Forum Weishaupt qui reçoit le "Prix allemand d'architecture '93". La présidente du Bundestag, Rita Süssmuth, le remet à Siegfried Weishaupt lors d'une cérémonie au Bundestag de Bonn. Le jury se félicite que le Forum conçu par Richard Meier "respecte un processus d'urbanisation capable de rassembler en milieu rural un site de production industrielle, un centre de formation et une collection importante d'art contemporain."

La 14ème filiale du groupe est créée en Suède. Une agence à Ratisbonne, en charge de toute la région de l'est de la Bavière, complète le réseau allemand. A l'étranger, trois nouvelles concessions rejoignent le groupe : Energia à Athènes, Rajni en Inde et Termoking en Macédoine.

1994

La nouvelle chaudière  spécifique gaz, Weishaupt Thermo Gaz, est mise sur le marché. Disponible en sept puissances de 9 à 34 kW, elle peut être réglée selon la taille et le besoin de chaleur d'une maison individuelle ou d'un petit collectif. La chaudière  est livrée montée et préréglée. Son installation et sa mise en service sont un jeu d'enfant pour les installateurs. 

Siegfried Weishaupt est élu Président du Comité Européen des constructeurs de brûleurs (CEB), dont son père Max Weishaupt a été jadis le président-fondateur.

1995

Conçu par le célèbre architecte new-yorkais Richard Meier, le nouveau stand d'exposition Weishaupt est dévoilé pour la première fois au salon ISH de Francfort. Le langage des formes, qui a déjà inspiré le Forum Weishaupt, les proportions classiques et le blanc lumineux distinguent clairement le stand Weishaupt des stands conventionnels. Il remplace le stand élaboré en 1963 par Hans Sukopp, qui s'était imposé pendant des années par sa qualité et son intemporalité.

Double anniversaire en Hollande : Monarch Nederland célèbre ses 40 ans et son fondateur Ton Harmsen ses 70 ans. Ton Harmsen était l'un des hommes de la première heure qui ont ouvert la voie au chauffage au fioul et plus tard au gaz en Europe. Les liens qui l'unissent à Weishaupt ne sont pas que professionnels, mais aussi d'amitié.

1996

Des investissements importants dans la fabrication simplifient et automatisent les processus de production. Un nouvel système de stockage pour produits longs livre automatiquement le matériel demandé par l'ordinateur de gestion des stocks à partir de l'un des 180 compartiments. C'est aussi un ordinateur qui commande toutes les opérations dans le nouveau centre de tôlerie. Grâce à la technique du laser, il est possible de fabriquer presque n'importe quelle forme. Dans le nouveau centre de cintrage, un robot se charge du travail (photo ci-dessus) : il alimente la machine, prélève le tuyau plié et place la pièce finie dans des containers prévus à cet effet.

Le lancement de la nouvelle chaudière  à condensation gaz Weishaupt Thermo Condens  complète la gamme de produits de l'entreprise. L'élément central est l'échangeur de chaleur monobloc en alliage aluminium-silicium particulièrement résistant à la corrosion. Cet échangeur est spécialement conçu de manière à récupérer la chaleur de condensation  (vapeur d’eau) dégagée par les fumées. Cela en fait un appareil à la fois économique et écologique : les fumées de la chaudière  Thermo Condens  ne contiennent que des quantités infimes de dioxydes d’azote et de monoxyde de carbone .

1997

L'ère de la gestion numérique de la combustion commence. Elle est inaugurée par la série W40 (photo ci-dessous) équipée d'un manager de combustion  dont le microprocesseur pilote et surveille toutes les fonctions. Un bus de données permet de se connecter à un système de gestion des bâtiments et donc de surveiller et de diagnostiquer à distance. Autre innovation : les brûleurs gaz et fioul disposent d'une plate-forme technique commune, ce qui facilite le montage, le réglage, l'entretien, la planification et l'approvisionnement en pièces de rechange. Conséquence : un avantage financier substantiel.

Lors du 65ème anniversaire de l'entreprise, le chiffre d'affaires consolidé du groupe a atteint 642 millions de marks avec une part d'exportation de 35 %. Le total du bilan atteint 346 millions de marks. L'entreprise emploie 2750 personnes, dont 1083 sur le site de Schwendi, 725 dans les agence allemandes, 188 chez Neuberger et 754 dans les filiales étrangères.

1998

multiflam® est la nouvelle technologie de brûleur qui permet une réduction des émissions d'oxydes d'azote  à un niveau qui semblait jusque-là impossible à atteindre. Des émissions de NOx  inférieures à 120 mg/kWh sont devenus une réalité, confirmés par un essai sur site au monastère de Zwiefalten, où les valeurs des deux brûleurs Weishaupt étaient constamment inférieures à 100 mg/kWh. Et c'est le principe : trois ou quatre gicleurs secondaires concentriques aux gicleurs primaires pulvérisent le combustible liquide. Le brouillard de fioul issu de ces gicleurs se mélange à l'air de combustion et aux fumées du foyer et s'évaporent partiellement. Le combustible ainsi traité brûle alors en produisant une flamme principale presque bleue, comparable à celle des brûleurs de petite puissance. La technique multiflam garantit ainsi une combustion optimale du fioul domestique : formation réduite de NOx , combustion complète et sans suie, le combustible se consumant avec un faible excès d'air. Les premiers brûleurs fabriqués en série sont livrés dès l'année suivante.

1999

Weishaupt et l'architecture, un mariage heureux dont la dernière réalisation est le nouveau siège de la filiale suisse de Geroldswil/Zurich. Signe particulier du bâtiment conçu par le prestigieux architecte zurichois Théo Hotz : le bouclier pare-soleil et sonore qui enjambe l’autoroute A1. Cette construction n'est pas seulement exemplaire par son architecture, mais aussi par les techniques de maîtrise de l'énergie qui ont dû être mises en œuvre dès le stade de la planification.

Une nouvelle ère informatique commence : au siège de Schwendi, l'introduction du logiciel d'entreprise R/3" de SAP a été menée à bien. Les procédures de travail sont unifiées et toutes les applications économiques sont liées. À partir de 2000, toutes les agences seront reliées entre elles, ainsi que les filiales à partir de 2001. L'objectif : un déroulement optimal de chaque commande.

2000

"Montage 2000" est le nom de l'un des plus grands projets d'investissement de l'histoire de l'entreprise : un hall existant a été entièrement transformé et un nouveau hall ultra-moderne de 2300 m2 construit afin d'optimiser le montage des brûleurs. L'installation est mise en service à la fin de cette année dans le but, qui sera vite atteint, de rendre les processus de fabrication plus rapides, plus flexibles, plus ergonomiques et plus fiables.

Le développement des nouvelles chaudières à condensation WTC45 et WTC60 viennent compléter la gamme de puissance jusqu'à 62 kW. Grâce à un montage en cascade, qui permet de connecter jusqu'à quatre chaudières en série, des puissances de 240 kW peuvent être atteintes.

2001

50 ans d'entreprise, un anniversaire pas comme les autres pour Bruno Rothmaier fêté dignement le 1 octobre 2001. En 1951, à l'âge de 13 ans, il était entré dans l'entreprise en tant qu'apprenti mécanicien-ajusteur et a donc accompagné toute l'histoire de la construction des brûleurs à l'usine de Schwendi.

Avec un rendement  de combustion de 110 % sur PCI, la nouvelle chaudière  à condensation gaz "Weishaupt Thermo Condens  -A" atteint le maximum de ce qui est techniquement réalisable. Il s'agit d'un nouveau développement complet du Centre R&D de l'entreprise et qui recèle une première mondiale : la "technologie SCOT", qui garantit une combustion optimale indépendamment de la composition du gaz de combustion  sur toute la durée de vie de l'appareil.

Un bon climat de travail, de plaisir et de fiabilité est la base de la satisfaction de nos clients dans le monde entier.

Tradition et vision d'avenir. Pour chaque génération.

Depuis la création de l'entreprise Max Weishaupt en 1932, il n'y a qu'une direction : aller de l’avant, grâce notamment à la forte tradition familiale. Avec une grande ambition, un savoir-faire précieux et une fiabilité absolue, Siegfried et Thomas Weishaupt dirigent aujourd'hui l'entreprise familiale vers l'avenir.

Beaucoup de collaborateurs, une ADN : la fiabilité.

La fiabilité n'est pas qu'une promesse, c'est un état d'esprit de l'ensemble du personnel. Des collaborateurs fiables et fidèles qui forment la base du succès de l'entreprise Weishaupt. Certains collègues sont fidèles à l'entreprise depuis la troisième génération ou depuis plus de 40 ans. En tant qu'employeur, nous en sommes particulièrement fiers.

Architecture et art. Une ligne claire pour Weishaupt.

Collection

La collection comprend des oeuvres d'expressionnisme abstrait, dont celles de Mark Rothko, ainsi que des ensembles d'oeuvres de l'artiste pop américain Warhol ou Lichtenstein. Côté européen, des artistes d'art concret tels que Josef Albers ou Max Bill y sont exposés.

La collection
Weishaupt Forum
Le Forum Weishaupt

Au siège de l'entreprise de Schwendi, le Forum Weishaupt, blanc comme neige, est un monument sculptural conçu par l'achitecte américain Richard Meier. Le bâtiment remplit de nombreuses fonctions dans la vie quotidienne de l'entreprise et exprime toute la culture de l'entretprise : clarté, valeur et fonctionnalité.

Up