Vos questions. Nos réponses.

Questions fréquentes sur les produits, le service et les aides financières.

"Bien chauffer" qu'est-ce que ça veut dire ?

Pour bien chauffer, il faut veiller à quatre points :

  1. Il est important de choisir la bonne solution de chauffage, moderne et efficace afin que les coûts de chauffage ne pèsent pas trop lourd sur le budget des ménages.
  2. Les générateurs de chaleur des ménages doivent contribuer au maximum à la protection de l'environnement.
  3. Lors du choix d'un nouveau système de chauffage, il faut veiller à opter pour un système à la qualité fiable afin de garantir un fonctionnement durable.
  4. Le système de chauffage doit être parfaitement adapté aux besoins de l'habitation. L'offre produits et les différentes combinaisons possibles permettent de trouver des solutions personnalisées.

Le conseil d'un professionnel de confiance associé aux bons produits est la base pour bien chauffer.

Un bon chauffage doit être "économique". Y a-t-il de grandes différences entre hier et aujourd'hui ?

Et comment ! Aujourd'hui, les économies d'énergie consistent d'une part à réaliser des économies d'argent en consommant moins d'énergie, et d'autres part à préserver les ressources en énergies fossiles.

Quelle que soit la source d'énergie utilisée (soleil, énergie thermique provenant de la terre, de l'eau, de l'air ou le gaz, le fioul ou encore l'électricité), la règle qui s'impose est "l'augmentation de l'efficacité".

Trop souvent, une grande quantité d'énergie inutilisée part en fumées lorsque la technologie est dépassée. Les systèmes modernes tels que les chaudières à condensation gaz ou fioul et les pompes à chaleur permettent de réduire considérablement la consommation énergétique. Moins d'énergie signifie aussi moins d'émissions.

Une chaudière à condensation Weishaupt avec un rendement de 110 %. Comment est-ce possible ?

Grâce à la conception particulière de la surface de l'échangeur de chaleur, la chaudière  à condensation est capable d'utiliser non seulement la chaleur issue de la combustion, mais également celle contenue dans la vapeur d'eau  produite par la combustion. La condensation des fumées a lieu dans l'échangeur, l'énergie supplémentaire issue de cette condensation peut donc être transmise au système de chauffage, permettant ainsi d'obtenir un rendement  dépassant la limite théorique de 100 %.

Dans le cadre d'un projet de rénovation, est-il judicieux de remplacer une installation de chauffage au fioul par une nouvelle chaudière à condensation fioul ?

Oui, cela reste un investissement judicieux. A titre d'explication, les anciennes chaudières fonctionnent en permanence avec des températures constantes élevées (par exemple 70°C). Des vannes de régulation ou vannes thermostatiques commandent la température des pièces. Pour satisfaire le besoin en eau chaude sanitaire, il est nécessaire de maintenir les chaudières en fonctionnement tout au long de l’année, même pendant les mois d'été, ce qui engendre une perte d'énergie considérable. Remplacer une ancienne chaudière  s’avère payant, même après des travaux d'isolation. Des exemples concrets montrent que le remplacement de la chaudière  et de la régulation permet de réaliser jusqu'à 30 % d'économies.

Existe-t-il des aides financières pour le solaire thermique ?

Différentes aides financières sont accessibles pour l'installation de panneaux solaires thermiques. Les conditions d'éligibilité, exigences techniques à respecter et les possibilités de cumul d'aides sont à prendre en considération. Vous pourrez trouver plus d'informations sur le site de l'Ademe : https://www.ademe.fr.

Quels bénéfices peut-on tirer d'une installation solaire Weishaupt ?

Une installation solaire Weishaupt peut être utilisée de deux manières différentes :

  1. Pour la production d'eau chaude sanitaire : une orientation sud combinée à une inclinaison des capteurs de 45° permettent une production d'énergie solaire optimale. Il n'est cependant que rarement possible de respecter ces deux conditions simultanément. On peut alors compenser ces situations en augmentant la surface de capteurs.
  2. Pour l'appoint au chauffage : dès lors qu'un appoint au chauffage est prévu par l'installation solaire en complément de la production ECS, il convient de bien étudier la surface nécessaire de capteurs ainsi que l'accumulateur d'énergie correspondant. Du fait de l'augmentation de la quantité de chaleur à produire par rapport à l'ECS seul, les capteurs sont plus nombreux et le volume de l'accumulateur d'énergie sera plus important. Il en résulte un taux de couverture solaire allant jusqu'à 30 %, ce qui signifie qu'il est possible d'économiser jusqu'à 30 % d'énergie.
Comment fonctionne une pompe à chaleur ?

Une pompe à chaleur est un système de chauffage qui utilise l'énergie de l'environnement. Cette énergie naturelle se trouve dans l'air, la terre ou la nappe phréatique. Un circuit frigorifique dans la pompe à chaleur porte l'énergie environnementale à un niveau de température plus élevé, adapté au chauffage d’un bâtiment. Dans le cas idéal, une pompe à chaleur extrait jusqu’à 75 % d'énergie gratuite issue de l'environnement pour le chauffage du bâtiment, les 25 % restants proviennent de l'énergie électrique nécessaire à la compression du fluide frigorigène .

Qu'est ce qu'un COP ?

Dans le cas des pompes à chaleur, lorsque l'on parle de COP (Coefficient Of Performance) il est fait référence au coefficient de performance qui, dans des conditions définies, indique le rendement  d'une pompe à chaleur. Mais il ne peut pas être assimilé au coefficient de performance annuel qui se rapporte à l'efficacité de l'ensemble de l'installation en tenant compte des conditions données d’un bâtiment. Pour pouvoir comparer les performances et donc les pompes à chaleur, les conditions de base doivent être identiques, c.à.d. que les normes et les conditions de mesures doivent être les mêmes. Le COP d'une pompe à chaleur air/eau mesurée à une puissance A2/W35 (température source de chaleur de 2° C et température départ eau de chauffage de 35 °C) sera plus bas qu'à une puissance A7/W35. Il n'y a pas de comparaison possible.

Quand est-il temps de moderniser mon installation de chauffage et y a-t-il une obligation légale de rénovation ?

Dans le cadre de la loi de Transition Energétique, la France s'est engagée à diminuer de 40 % ses émissions de gaz à effet de serre  et de 30 % sa consommation d'énergies fossiles à l'horizon 2030. Dans ce cadre, les propriétaires de bâtiments privés résidentiels dont la consommation en énergie primaire est supérieure à 330 kWh/m² et par an doivent avoir fait l'objet d'une rénovation énergétique avant le 1er janvier 2028. Il est donc judicieux de penser à moderniser une installation vieillissante pour alléger vos factures de chauffage, contribuer à la préservation de l'environnement et anticiper les nouvelles réglementations.

Quel système de chauffage est le bon pour moi ?

Faire le bon choix n'est pas chose facile. Il ne s'agit pas seulement de choisir entre les énergies fossiles et les énergies renouvelables selon vos besoins ou préférences personnelles. Cela va bien au-delà. L'installation doit être adaptée aux conditions de la maison et à ses besoins en chauffage. En outre, le système de chauffage ne doit pas être insuffisant ou surdimensionné par rapport aux besoins. Pour répondre à toutes ces questions, prenez conseil auprès de votre installateur qui saura vous guider sur le bon choix.

A quelle fréquence doit être réalisé l'entretien de mon installation de chauffage ?

La réglementation en vigueur rend obligatoire un entretien annuel. Celui-ci doit être réalisé par un professionnel, qui devra rédiger une attestation d'entretien. Il est aussi possible de souscrire un contrat d'entretien qui vous assure que les travaux d'entretien sont effectués annuellement et que les conditions sont réunies pour une utilisation optimale de votre système de chauffage.

Quelles sont les exigences pour une installation de chauffage dans le neuf ?

L'installation d'un système de chauffage dans le neuf requiert de respecter un certain nombre d'exigences fixées par la réglementation.

Votre installateur est le parfait interlocuteur pour vous aider dans votre choix. De par ses compétences, les outils de planification dont il dispose, il pourra vous aider à déterminer une solution sur mesure qui soit la plus adaptée à vos contraintes et souhaits, tout en respectant la réglementation.

Existe-t-il des aides gouvernementales pour l'utilisation d'énergies régénératives comme le solaire thermique ou les pompes à chaleur ?

Les aides financières sont actuellement plus importantes dans le cas de la mise en place de système utilisant les énergies renouvelables. Le fait de rénover votre installation de chauffage vous permettra de bénéficier d'aides importantes. Prenez contact avec votre installateur pour définir votre projet.

Up